Le FRIOUL- Hôpital CAROLINE
Posté le 03/05/2015

DIMANCHE  12 AVRIL  2015 -  Randonnée- visite avec l'Association TABALE sur l'île Ratonneau  pour découvrir l'Hôpital CAROLINE.  Au total 48 personnes dont 18 personnes de l'Association du Clos Marie-Antoinette qui embarquent sur la navette "Chevalier PAUL" en direction de l'archipel du Frioul. Après 20 minutes de traversée nous débarquons sur l'île Ratonneau pour prendre la direction des hauteurs de l'île ou se trouve l'Hôpital CAROLINE. Après une petite heure de marche nous arrivons devant des bâtiments dont certains sont en rénovation. C'est Olivier CAMPISTRON Directeur ders travaux de l'association ACTA VISTA qui  nous fait visiter tout en commentant l'histoire de cet Hôpital. L’Hôpital Caroline a été construit sur l'île de Ratonneau,au largede Marseille entre 1823 et 1828 par Michel-Robert Penchaud. Le but de cet hôpital était d'accueillir les voyageurs arrivant sur Marseille et qui étaient mis en quarantaine notamment lors de soupçons de fièvre jaune. Cet hôpital porte le prénom de la Duchesse de Berry. La construction répondait à plusieurs préoccupations des services sanitaires : nécessité d'avoir un lieu aéré, car on compte sur le vent pour chasser les miasmes de la maladie proximité de la mer pour faciliter les communications, et permettre de pomper l'eau dont on a besoin pour laver les sols isolement strict, pour la quarantaine facilité de garde et de surveillance. Le projet exécuté à partir de 1823 peut abriter 48 malades et 24 convalescents. Tous sont cantonnés dans des quartiers distincts, isolés entre eux, coupés de l'extérieur par une enceinte. Au centre du dispositif, la capitainerie est le lieu d'où l'on peut tout voir, se rendre partout. À mi-chemin entre malades et convalescents, la chapelle visible de tous prend la forme d'un temple grec. Parties vitrées entre les colonnes, permettant aux malades d'assister aux offices depuis les fenêtres des dortoirs, son podium sert de sas pour entreposer matériel et médicaments nécessaires aux malades. L'architecture est en parfaite adéquation avec l'usage qui doit en être fait, et les bâtiments construits avec la plus stricte économie. On trouve donc partout répété un module de base à réaliser avec des éléments calibrés, que l'on a pu produire en série. Les conditions de navigation moderne ont fait rapidement paraître obsolète le nouveau lazaret comme instrument de quarantaine, en même temps que le débat scientifique autour des épidémies faisait évoluer le comportement des médecins envers les malades. L'hôpital Caroline a surtout servi aux militaires malades de retour d'Afrique ou de Crimée. Transformé en 1850 par l'architecte Vaucher, il forme avec le port de Pomègues et celui du Frioul, le complexe du "Lazaret des îles", considéré comme le plus vaste et le meilleur de Méditerranée. L'hôpital est utilisé jusqu'en 1941, lors d'une épidémie de typhus dans les prisons. Il est détruit par les bombardements aériens à la libération de Marseille en août 1944, et abandonné, jusqu'à l'acquisition des îles par la Ville de Marseille en 1978. L'hôpital fait l’objet d’une inscription au titre des monuments historiques depuis le 5 août 19801.     Association ACTA VISTA qui participe au chantier de rénovation. Depuis 12 ans, Acta Vista développe des chantiers de formation et de qualification professionnelle aux métiers du patrimoine, dédiés aux personnes les plus éloignées de l'emploi. Un credo : personne n'est inemployable. Incubateur de l'économie sociale et solidaire Un triptyque Emploi - Patrimoine - Compagnonnage. Ainsi, la mission première d'Acta Vista peut être définie comme étant l'insertion et la formation professionnelle des personnes les plus démunies face à l'emploi. Son rôle consiste à trouver les moyens à mettre en œuvre pour que les personnes auxquelles elle s'adresse puissent être compétitives sur le marché du travail, et ce non seulement au bénéfice des personnes elles-mêmes, mais aussi à celui de la communauté.   Notre ambition est à la fois qualitative et quantitative.                 être pionnier dans le domaine de l'insertion                 viser un niveau qualitatif au moins aussi élevé que celui d'une entreprise marchande classique.                 atteindre un taux de sortie dynamique de 60% des personnes que nous encadrons, et permettre à 40% des personnes que nous accueillons d'être insérées durablement, une fois en dehors de notre structure. Sur le marché de l'éco-construction, nous visions 5% de part de marché du logement très social en PACA, soit plus de 700 personnes logées. A moyen terme, notre ambition est de devenir une structure pérenne dans le temps, qui ait réussi, notamment au travers un modèle économique robuste et autonome, à essaimer avec succès son modèle sur d'autres territoires.   NOS VALEURS Solidarité - Engagement - Loyauté - intégrité - Excellence - Humilité - Respect des femmes et des hommes - La performance par l'innovation - l'esprit pionnier. *********************************************************************** Après un apéro fort sympathique offert par L'ASSOCIATION TABALE se fût le tour du repas pique-nique. Après une visite très détaillée des divers bâtiments et des alentours de l'Hôpital,  le retour se fit par la navette vers 17 h 15. Une très belle journée conviviale ou le soleil était au rendez-vous. Merci à tous les randonneurs et un grand merci à TABALE et à notre guide. M.G.




Réagir